GASTRONOMIE DE SAPA

Sapa Vietnam est considéré comme la reine des montagnes. La plupart des gens choisissent Sapa car ce bourg bénéficie d’un climat très frais qu’on ne le trouve nulle part. De plus, Sapa attire également les visiteurs grâce à ses paysages naturels merveilleux, les villages des ethnies minoritaires sont cachés dans les montagnes. En dehors des visites des paysages pittoresques, des découvertes des coutumes originales de la population locale, profitez bien de l’occasion pour essayer la cuisine de Sapa.
1.Les grillades

Les grillades sont une spécialité des peuples ethniques de cette région. Quelle est la chose que l’on attend le plus après une longue journée à sillonner les villages Mong et Yao rouges ? Certainement pour beaucoup, un bon dîner. Ici, à Sa Pa…, n’importe quel restaurant peut vous satisfaire ; mais pour découvrir la gastronomie dite authentique, il faut se rendre dans la rue des grillades, au centre du bourg. Toutes sortes de barbecues, porc, légumes, œufs, vous sont servis sur les étals, en plein air !
Le soir tombe sur Sa Pa. Les brumes épaisses de la nuit envahissent l’atmosphère. Attirés par la chaleur des fours qui rougeoient et l’odeur savoureuse des grillades, les visiteurs parcourent la rue gastronomique. Les barbecues sont très petits. Quelques petites chaises en bois, un four et une lampe à huile suffisent pour monter sa petite affaire. Au mieux, 3 à 4 petites tables. Mais par contre, quel choix ! Votre séjour à Sapa ne vous laissera pas le temps de goûter la centaine de grillades qui existent.
2. Le « su su »

Ayant le climat modéré mais froid en hiver, Sapa est célèbre par la fraicheur des alimentations notamment les légumes comme la choux fleur, le navet rouge, le ‘su su’. C’est vraiment un regret si vous n’avez pas gouté le ‘su su’ bouilli. On le serve souvent avec le sauce de mélange de sésame, cacahuète et le sel, en le mâcher, vous pouvez sentir le croustillant de la cacahuète, le sucré léger vraiment naturel de ‘su su’ et le salé du sel. Ce plat est meilleur si on le bouilli à bon duré et le servi quand il est chaud.

3. Le brassicale ‘mam da’

‘Mam da’ fait rappeler aux vietnamiens l’histoire de Trang Quynh mais pour gouter ce plat, on ne doit pas attendre longtemps comme le roi dans cette histoire car on le bouille seulement dans quelque seconde pour conserver la fraicheur de ce légume. Cette légume est aussi un médicament qui est bon pour l’os et pour celui est ivre.
4. La viande du cochon noir

Le cochon noir est la marque des régions montagnardes du Nord du Vietnam et le plus célèbre est celui à Sapa. Les cochons ici ne sont pas nourris comme dans les régions du Delta, ils sont libres de chercher pour se nourrir dans les montagnes, ils vont partout dans les coins, les montagnes autour les villages. Comme ils doivent se nourrir dans le climat désagréable en hiver comme à Sapa, les cochons ici sont petits, ceux qui sont le plus lourde n’est que 10 kg. La meilleur façon de cuisiner le cochon noir est de le faire cuire sur le gril, on peut le trouver dans les marchés de nuit au centre ville de Sapa.

5. Du saumon et de l’esturgeon frais

Contrairement au saumon et à l’esturgeon importés, le poisson élevé dans l’eau à basse température à Sapa a une chair ferme, très peu de gras. Dans le froid dans la région montagneuse de Sapa, un pot de fondue de saumon ou d’esturgeon accompagné avec des légumes frais, fait sans doute une mémoire inoubliable des visiteurs. Le saumon ou l’esturgeon peut également émincé pour faire de la salade ou grillade…
6. Poisson de ruisseau

Il y a plusieurs sortes de poisson de ruisseau, des poissons plats, des poissons blancs, noirs etc. Il faut noter qu’ils n’ont pas de goût de poisson. Il suffit de les frire ou les cuire au charbon pour savourer.
7. Poulet noir

Très petit avec un poids de 1,2kg le poulet et une peau tout noir. Il y a plusieurs façon de le faire cuire, mais le plus délicieux est le poulet noir grillé au miel. Il faut le manger chaud, avec du sel et du poivre. C’est un plat à ne pas rater lors de votre voyage à Sapa.