NOTRE-DAME DE SAIGON

Partie intégrante de l’héritage fabuleux de l’époque coloniale de la ville, la cathédrale Notre-Dame de Saïgon est en cours de sa 3ème restauration. Depuis sa présence de près d’un siècle et demi, elle n’en finit pas de nous rappeler une référence du « petit Paris de l’Extrême orient ». Rétrospectif du parcours d’un des plus connues cathédrales de Ho Chi Minh – ville et du pays.

Avec la présence plus importante des Français à Saïgon, les catholiques avaient besoin d’un lieu pour pratiquer leur croyance. Dans ce contexte, l’évêque Lefebvre annonça, le 28 mars 1863, la mise en chantier d’une église en bois qui s’acheva deux ans plus tard. Elle était nommée, dans un premier temps, « Église de Saïgon à Kinh Lon » ou canal Charner, emplacement actuel du bâtiment Sun Wah dans la rue Nguyen Hue. Soulignons que l’église s’est installée sur la base d’une pagode dans la rue No 5 ou la rue Ngo Duc Ke actuelle. C’était une toute petite pagode des Vietnamiens laissée à l’abandon à cause des guerres.

Face à sa dégradation, Guy Victor August Duperré, le gouverneur du sud a lancé un concours d’architecture afin de donner une nouvelle physionomie à l’Église de Saïgon. Le nouvel édifice doit ses plans à Jules Bourard, le gagnant, qui s’est inspirée de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Ce fut au 7 octobre 1877 que Monseigneur Isidore Colombert posa les premières pierres de la construction de la cathédrale.

Une inauguration solennelle fut célébrée à Pâques en 1880. Avant d’être rebaptisée Notre Dame de Saïgon, l’édifice s’appelait « Église d’État » pour ses 2.500.000 francs financés par la France.

Elle s’est vu ajouter, en 1895, deux clochers chacun haut de 57,6 m abritant six cloches.  Au sommet s’érige une croix mesurant 3,50 m de haut, 2m de large et pesant 600 kg.

En 1903, les Français firent dresser la statue du Monseigneur Pigneau de Béhaine accompagné par le prince Nguyen Phuc Canh, aîné de l’empereur Gia Long. Elle fut détruite en 1945 sous le règne du gouvernement de Tran Trong Kim.

En 1958, le Monseigneur Giuse Pham Van Thien fit créer la statue de la Vierge Marie qui fut sculptée en granit à Rome. Le cardinal Aganiavian est venu à Saïgon pour l’inaugurer au 17 février 1959.

En 1960, la cathédrale s’est vu attribuer par le Pape le statut de Cathédrale Basilique de Notre-Dame de de Saïgon, en parallèle avec deux autres à Hanoi et Hue.

Depuis la réunification nationale en 1975, on ressent toujours derrière sa façade rose orange, l’âme d’un Saïgon culturel et nostalgique, malgré tant de métamorphoses témoignées dans ses alentours. Les visiteurs comme ses habitants s’attendent avec impatience la réouverture d’un symbole fort du pays, prévue vers fin 2019.