PU LUONG, PROVINCE THANH HOA

Ouverte au public depuis 4 ans, la réserve de Pù Luông, située dans la province de Thanh Hoa (Nord), à environ 180 km de Hanoi, accueille des touristes en voyage Vietnam en quête de nature et d’authenticité, dans un cadre aménagé pour plus de confort lors d’un séjour chez l’habitant.

Cet espace ecotouristique illustre une des possibilités d’évolution du tourisme responsable au Vietnam, face à l’inéluctabilité des changements induits par un tourisme toujours plus important, et dont les impacts, même indirects, modifient le pays et ses habitudes.

Aventurier, baroudeur, routard de la première heure, il est évident que les séjours improvisés au Vietnam seront de plus en plus difficiles à trouver, ou ils le seront de façon plus organisés, moins spontanés. Il s’agit d’une évolution qu’il vaut mieux accompagner, que de laisser se développer un tourisme moins respectueux de l’environnement et des habitants.

A ce titre, de même que le Cao Vàng Resort dont nous avons parlé récemment, l’essor des sites ecotouristiques permet le plus souvent de maintenir en place les ethnies locales, qui, on le sait, s’adaptent aux mœurs occidentales, qu’on le veuille ou non. Bénéficiant de retombées économiques, les ethnies Thai présents dans les villages de la réserve de Pù Luông, peuvent ainsi accueillir les touristes dans de meilleures conditions.

Ils sont en effet les premiers à pouvoir vous faire découvrir et vivre leur région et leurs coutumes. Agrandissant leur maison pour pouvoir proposer un hébergement plus indépendant, ils profitent enfin un peu du passage des touristes attirés par la découverte du nord du Vietnam et de ses ethnies minoritaires.

Moins obligés d’être dépendants des ressources naturelles de leur environnement, ces familles sont donc amenés à participer de leur côté à l’aménagement et à la protection de leur site. Etant les premiers concernés, leur implication dans cette manière de préserver leur milieu naturel est primordiale et constitue la base de la politique de tourisme responsable. En tant qu’habitant, connaisseur, utilisateur et gestionnaire naturel de ces ressources, ils sont les premiers à impacter leur site et à en être responsables.

Le site ainsi vous permet de profiter de la richesse naturelle et de la biodiversité de la réserve : rizières en terrasses, collines verdoyantes et paysages de forêts préservées, sur 17 662 ha entre les districts montagneux de Quan Hoa et Ba Thuoc. C’est sûr, vous allez rapidement sortir de votre maison sur pilotis pour découvrir à l’aide de guides locaux la richesse naturelle de Pù Luông. essayer d’apercevoir un écureuil rouge, un gayal, un primate, le gibbon au cul blanc…

Le retour à la maison sera aussi l’occasion de goûter aux traditions culinaires de vos hôtes, Com lam (riz gluant cuit dans un  bambou), salade de fleur de bananier au vinaigre, potage de pousse de bambou, viande de chèvre grillée mais également d’assister à des spectacles traditionnels thais ou muongs.

La fréquentation de la réserve est amenée à se développer encore, les séjours au Vietnam incluant le site étant en progression, et à juste titre. Le pari est aussi donc de maintenir des activités traditionnelles, même si certains y trouveront une certaine artificialité au système. Mais gérer devient indispensable, pour établir un tourisme responsable et solidaire. Bon voyage au Vietnam !